Sciences participatives

Contribuer aux études du Gemel ?

Que vous soyez naturaliste, étudiant, en famille ou juste curieux des choses de la nature, chacun peut y prendre part !

En savoir +

LIPGLOSS

Etude de l’influence de la profondeur d’enfouissement des graines sur leur capacité germinative

Contexte :

Avec 140 licenciés en baie de Somme en 2018, l’activité de récolte de végétaux marins (Salicorne, Soude, Aster) représente une part importante de l’activité économique locale ainsi qu'une valorisation des ressources et des savoirs faire locaux.

Depuis son apparition dans la baie en 1920, la spartine s’est largement étendue et des mesures ont été mises en place au niveau des zones de concessions de végétaux marins afin de tenter de limiter sa propagation. Bien que de nombreux moyens de lutte aient été testés dans le monde entier (fauche, bâche, labour, …), les conditions d’accès et les conditions environnementales particulières de la baie de Somme sont contraignantes et les parcelles sont, de ce fait labourées. Cependant aucune préconisation n’est donnée quant à la profondeur, et à l’époque de réalisation des labours ; malgré les répercussions importantes que ces conditions peuvent avoir sur la croissance des végétaux exploitables et l’évolution du stock de graines disponible.

 

Descrition du projet :

Il s’agit d’évaluer l’impact des travaux de labours, réalisés pour lutter contre la progression d’une espèce envahissante (la spartine), sur la croissance des végétaux marins exploités (salicorne, soude).

L’étude portera sur 2 sites expérimentaux (Le Hourdel et Le Crotoy) et se focalisera sur des mesures de croissance (salicorne, soude, spartine) et des tests de germination, tout en faisant le lien avec les données de pédologie, topographie, température, luminosité, hygrométrie et salinité.

Le projet comportera des expérimentations sur le terrain et d’autres au laboratoire réalisées de l’hiver 2018 au printemps 2019 :

- Différents paramètres seront mesurés sur le terrain afin de caractériser les sites d’études (granulométrie, matière organique, topographie, sédimentation, salinité, température, hygrométrie, pluviométrie, luminosité)

- Des « banques de graines » seront réalisées sur les différents sites expérimentaux et permettront la détermination du potentiel germinatif des graines de salicorne et de soude

- Des carottages seront réalisés sur des parcelles ayant été labourées et d’autres n’ayant jamais été labourées afin d’étudier la répartition des graines dans la colonne de sol

- Des labours seront réalisés à des périodes (décembre, février, mai) et profondeurs (10 et 20 cm) différentes sur des parcelles expérimentales sur deux sites présentant des conditions pédologiques et courantologiques différentes

- Une expérimentation d’enfouissement de graines sera réalisée sur le terrain afin de simuler l’impact du labour sur les banques de graines de salicorne et de soude. Des graines de salicorne et de soude seront enterrées sur le terrain à différentes profondeurs afin d’étudier l’impact de la profondeur d’enfouissement sur le potentiel germinatif de ces graines. Les phénomènes de germination et de dormance seront ensuite étudiés au laboratoire.

- Des mesures de croissance des végétaux, comptages de pieds et des relevés photographiques seront réalisés afin d’étudier la croissance des espèces d’intérêt (salicorne, soude) et des espèces qui leur sont associées (spartine, aster)

Le GEMEL s’associera avec l’association des ramasseurs de salicorne de la baie de Somme pour la délimitation des parcelles expérimentales dans les concessions d’exploitation de végétaux marins.