Sciences participatives

Contribuer aux études du Gemel ?

Que vous soyez naturaliste, étudiant, en famille ou juste curieux des choses de la nature, chacun peut y prendre part !

En savoir +

L’état bio-sédimentaire initial du parc éolien offshore des Hautes Falaises

Contexte

La société Eoliennes Offshore des Hautes Falaises est maître d’ouvrage d'un projet de développement d'un parc éolien offshore au large de Fécamp.

Elle détient, suite à un appel d’offres, l’autorisation d’exploiter un projet éolien en mer d’une puissance de 498 MW. Cette société présente trois actionnaires : Eolien Maritime France, société détenue par EDF Energies Nouvelles et DONG Energy Power, et Wpd offshore France.

Rôle du GEMEL

Le GEMEL a réalisé pour le compte de cette société les études bio-sédimentaires initiales. Vous pouvez retrouver nos rapports sur le site du débat public relatif au développement de ce parc éolien et sur le site de la société.

La synthèse des résultats issus des analyses sédimentaires y est notamment disponible 1.

Résultats

Le futur parc éolien des Hautes-Falaises et les zones adjacentes sont tous inclus dans ce que la classification EUNIS nomme « Cailloutis et galets circalittoraux à épibiose sessile ».

La première tranche de l’état bio-sédimentaire initial s’est attachée à déterminer finement la nature des fonds dans lesquels mais surtout sur lesquels vivent les invertébrés marins.

Elle a permis de distinguer dans ce grand ensemble homogène, constitué de graviers et de graviers ensablés, des sous-ensembles susceptibles d’héberger des faunes légèrement différentes mais qui se retrouvent en Manche Orientale sur des surfaces bien plus vastes.

Elle a aussi permis d’identifier des stations susceptibles de servir à l’avenir de témoin de l’évolution naturelle des fonds. Les caractéristiques sédimentaires des fonds laissent à penser qu’il n’y aura pas de panache turbide conséquent engendré par les travaux ni de modification notable de la chaîne alimentaire.

La campagne en mer et les travaux de laboratoire menés dans le cadre du développement du futur parc éolien des Hautes-Falaises contribuent à une meilleure connaissance des fonds grossiers qui dominent la Manche Orientale.

  • 1. Ruellet T., Foveau A. (2013). Synthèse de la première tranche de l’état bio-sédimentaire initial pour le projet éolien des Hautes-Falaises. Rapport du GEMEL n°13-006 : 7 p.