Sciences participatives

Contribuer aux études du Gemel ?

Que vous soyez naturaliste, étudiant, en famille ou juste curieux des choses de la nature, chacun peut y prendre part !

En savoir +

AME

Aire Marine Educative

Depuis la rentrée de l'année scolaire 2017-2018, le GEMEL accompagne les élèves de CM1-CM2 de l'école Manessier-Corderies de Saint-Valery-sur-Somme dans le cadre de leur projet d'AME (Aire Marine Educative).

Une AME est une zone maritime littorale de petite taille gérée de manière participative par les élèves d’une école primaire suivant les principes définis par une charte. L’AME constitue un projet pédagogique et éco-citoyen de connaissance et de protection du milieu marin par des jeunes publics.

Accompagnés de parents, d'élus et de leurs enseignants, Véronique Fréville et Aurélie Hutin, les 28 élèves de la classe ont choisis eux-mêmes la délimitation de leur AME au niveau du Cap Hornu. Ils ont pu en tracer les limites grâce au matériel mis à disposition par le Parc Naturel Marin des Estuaires Picards et de la Mer d'Opale. Vous pouvez retrouver la carte mondiale de toutes les aires marines éducatives ici car le projet est loin d'être isolé. Il y a 8 AME dans la Région Hauts-de-France. Les AME ont leur site web : https://ame.afbiodiversite.fr/doku.php

Les élèves ont cartographié la répartition des principales espèces animales et végétales qu'ils ont pu voir sur site, mais aussi de l'environnement dans lequel elles évoluent. Ils ont aussi rencontré des usagers de leur AME pour mieux comprendre le lien entre activités et environnement : un pêcheur à pied, un marin-pêcheur, un éleveur de moutons et un plaisancier sont ainsi venus échanger avec eux.

Après un premier Conseil de la Mer (téléchargeable ici), les élèves ont choisis de s'intéresser à la qualité de l'eau et au plancton car "sans une eau de bonne qualité la vie dans [leur] AME serait difficile" et que le plancton "c'est la base de la chaîne alimentaire".

Les élèves ont décidé de visiter la STEP (Station d'Epuration) de la commune où ils ont appris comment cela fonctionnait mais aussi quels étaient les bons gestes du quotidien pour que la STEP puisse épurer correctement l'eau (on ne jette pas les lingettes et les cotons-tiges dans les toilettes !).

Ils ont aussi décidé de visiter la roselière dont ils ont découvert qu'en plus d'épurer l'eau, elle servait de refuge à de nombreuses espèces.

Côté plancton, les élèves ont utilisé un filet à plancton et observé à la loupe et au microscope de qu'ils ont collecté. Ils ont observé qu'à marée descendante le fleuve amène jusqu'en baie des espèces d'eau douce. Ils ont passé le relai à l'école Notre-Dame qui a effectué les prélèvements au flot : des larves de crabes verts étaient cette fois présentes en grand nombre.